Potager en Lasagne

Potager en lasagne : 12 avantages contre 5 inconvénients.

Repiquage potager lasagne - Les Ateliers en Herbe

Potager en lasagne : 12 avantages contre 5 inconvénients.

Au potager en lasagne comme dans la vie, rien n’est tout blanc, rien n’est tout noir. J’ai recensé 12 avantages contre 5 inconvénients après une expérience du potager en ligne et du potager en carré. Si vous aimez l’esthétique du potager en carré, rien ne vous empêche d’installer des planches autour de votre lasagne ou de construire une lasagne sur votre ancien carré. Le potager en lasagne peut être conduit en ligne comme le potager traditionnel ou comme un potager en carré avec des rotations et des associations qui sont bénéfices à toutes techniques de jardinage..

Le 12 avantages du potager en lasagne :

Première couche du potager en Lasagne : Les Ateliers en Herbe
Première couche du potager en Lasagne : Les Ateliers en Herbe

1. Le premier des avantages est de s’affranchit du sol qui peut être rocailleux, sablonneux, argileux… Il s’agit d’une culture hors-sol. Certains micro-organismes vont migrer du sol vers la lasagne pour participer à la décomposition de la matière qui sera directement assimilable par les plantes. Avec la technique du potager en lasagne, il n’y a plus besoin de retourner le sol. Les jardiniers confirmés peuvent facilement imaginer ce que devient la récolte de pommes de terre lorsqu’elle tombe à vos pieds…

2. De fait, le potager en lasagne peut s’installer n’importe où. Vous pouvez aisément installer une lasagne dans une cour ou sur un trottoir en béton par exemple. C’est aussi une technique pour des potagers urbains et j’ai accompagné des jardins sur balcon.

3. La lasagne permet de désherber l’espace où elle est installée. Les herbes indésirables ne pourront pas se développer par manque de lumière. À l’automne suivant, si vous mettez les restes de la lasagne au compost, vous découvrirez un espace propre. Ainsi vous pouvez démarrer une autre technique de culture en limitant les herbes indésirables.

4. La lasagne est mobile d’une année sur l’autre. Si le potager ne vous convient plus à l’emplacement initial, vous le déplacerez au printemps suivant.

5. Le potager en lasagne permet d’engloutir beaucoup de déchets. Vous pouvez bien sûr valoriser directement votre compost réalisé avec les déchets de la cuisine. Mais vous pouvez surtout y recycler la tonte de gazon, les feuilles mortes, la taille des haies et arbustes du jardin après broyage. Autant éviter les allers et venus à la déchetterie. En revanche, il vous faudra prendre la voiture pour récupérer le carton indispensable de la première couche. Je suis certain que vous en avez chez vous peut-être suffisamment pour une première expérimentation.

6. La technique de la lasagne peut prendre toutes les formes et s’adapter au mieux à votre environnement. Il n’y a pas de limite à votre imagination, toute en rondeur, en demi-lune, contre un mur. Grâce à cette possibilité, vous vous rapprochez de l’idée des bordures/lisière en permaculture qui favorise les micro-climats et la production.

7. Dans le potager en lasagne, les herbes indésirables sont moins présentes, surtout si vous construisez une nouvelle lasagne chaque printemps. La dernière couche ne comporte pas les graines prêtes à germer de la saison précédente puisque elle est issue du composteur ou du tas de fumier bien décomposé. Les conditions ne sont pas réunies pour favoriser le développement des indésirables. Si vous utilisez du fumier, vous pouvez être envahi par le chénopode. Il est comestible et vous le cuisinez comme les épinards ou en salade pour les jeunes feuilles. Sous cet angle, ce n’est plus un handicap… A défaut de le déguster, vous pouvez réaliser un compostage de surface en même temps qu’un paillage…

8. Grâce à sa forme et la couleur sombre de la couche finale, la lasagne se réchauffe plus rapidement. La période de fructification est avancée d’autant. La période de production est plus longue. Au final, le rendement est meilleur que pour un potager conventionnel.

La Butte du potager en lasagne : Les Ateliers en Herbe
La butte du potager en lasagne : Les Ateliers en Herbe

9. Comme pour les herbes indésirables, les maladies ne sont pas légion dans le potager en lasagne. Lorsque vous confectionnez la lasagne, la température du substrat peut atteindre 50° comme le tas de compost. Votre lasagne fume et la température détruit certain germes, les bons mais aussi les mauvais responsables des maladies cryptogamiques. Si un champignon venait à s’installer comme le substrat de la lasagne termine au compost à la fin de la saison, un nouvel cycle d’élévation de la température le détruirait. Au final, le végétal est préservé de certaines maladies chroniques.

10. En organisant judicieusement les végétaux en fonction de l’ensoleillement et comme la lasagne est comparable à un régime survitaminé pour les plantes. Le potager est comparable à une méthode bio-intensive. Le potager en lasagne est exubérant…

11. Le potager est économique car l’amendement de la terre ou plutôt du substrat se fait par la décomposition des déchets que vous aurez glané, troqué. Par de pétrole dans le motoculteur, pas d’engrais, pas de désherbant, pas de traitement fongique, etc. Le potager en lasagne est un potager anti-crise.

12. Dernier avantage : le potager en lasagne me permet de tisser un lien avec des personnes à qui je n’aurai jamais adressé la parole. Je pense aux chefs de rayon ou aux entrepreneurs qui me fournissent en carton par exemple, aux entreprises d’espace vert qui me livrent leur déchet. Je sensibilise ainsi des personnes au recyclage et j’y prends beaucoup de plaisir. Les déchets trouvent une seconde vie par le ré-emploi, le potager en lasagne est un potager écocitoyen…

Voici les 12 avantages de la culture en lasagne. Mais quels sont les 5 inconvénients de la culture en lasagne ?

1. La première année, il est compliqué de trouver la quantité de compost dont il faut disposer pour la dernière couche. D’où l’idée de le substituer par un mélange de vieux fumier et de terre. Dans le pire des cas, vous pourrez peut-être trouver du compost à moindre frais auprès de votre déchetterie mais sa composition n’est pas aussi équilibrée que celui que vous pourrez réaliser vous-même en variant les apports, fumier, fiente de poules, ortie, consoude, tonte, herbe, branchage broyé, déchets verts de la cuisine… Cet inconvénient est absent la seconde année car les lasagnes de la saison précédente fournissent un substrat de qualité si vous avez pris soin de les composter durant l’hiver.

2. Il faut une quantité important de BRF si vous ne disposez pas de feuilles mortes. Vous pouvez facilement fabriquer du BRF à partir des rameaux de l’année à l’aide de votre tondeuse. Personnellement, j’ai investi dans un broyeur de végétaux. Le budget est équivalent à une bonne tondeuse.

3. Comme je l’expliquais la lasagne se réchauffe rapidement, elle se dessèche aussi vite car elle est plus sensible au courant d’air en raison de sa forme et de sa position hors-sol. D’un autre côté, le substrat reteint mieux l’eau comme le cardon et le BRF mais il faut impérativement installer un système d’arrosage en prévision de l’été dans le sud de la France. Il existe une demi-solution : le paillage pour réduire l’évaporation et installer des bouteilles percées et renversées qui peuvent irriguer la lasagne petit à petit.

Il y a deux rumeurs que je classe dans les inconvénients bien que j’ai mon avis sur ces remarques négatives…

Repiquage au potager en lasagne : Les Ateliers en Herbe
Repiquage au potager en lasagne : Les Ateliers en Herbe

4. Certains pensent que le fait de nettoyer la lasagne à la fin de la saison puis en réinstaller de nouvelles au printemps suivant demande autant de travail que de retourner le potager. La tache est bien présente mais les matériaux de la lasagne sont plus légers. La lasagne permet de gagner du temps car vous n’avez plus à vous débarrasser des déchets du jardin, ils sont valorisés sur place. Vous pouvez laisser votre lasagne en place et la recharger à la suite des récoltes. Vous pouvez aussi faire une production printanière puis une production automnale sur une même lasagne et ainsi de suite en rechargent les couches entre chaque plantation.

5. J’ai pu lire également que les légumes issus du potager en lasagne sont chargés de nitrates provenant de la décomposition de l’azote contenue dans les déchets. Ceci rendrait les légumes du potager en lasagne moins goûteux également. Concernant le goût, je n’ai rien constaté de tel, j’ai plutôt remarqué que mes plantes de tomates sont plus vigoureux que dans le potager traditionnel, des plants en meilleure santé et la garantie d’obtenir une production même quand les conditions climatiques sont chaotiques. Concernant la présence excessive de nitrates, dans le n°204, la revue des 4 Saisons du Jardinage Bio a réalisé un test qui met en évidence qu’il n’y a pas davantage de nitrate dans les légumes du potager en lasagne que dans potager traditionnelle dont les amendements ne sont pas correctement réalisés car le sur-dosage est en réalité une erreur récurrente.

Voici les 5 inconvénients du potager en lasagne contre 12 avantages. Bref ! En jardinage comme dans la vie, le compromis est souvent la moins mauvaise solution… Pour conclure, je ne peux que vous inciter à faire un essai pour construire votre idée du potager en lasagne. En réalité, essayer le jardin en lasagne équivaut à l’adopter dans 80% des cas…

N’hésitez pas à poser vous questions ci-dessous ou vos commentaires. Je vous propose une bibliographie personnelle pour ceux qui souhaitent en savoir davantage sur le potager en lasagne.

@FranckTerras

4 réflexions au sujet de « Potager en lasagne : 12 avantages contre 5 inconvénients. »

  1. bonjour jardinier
    vous promotionnez un mode de culture écologiquement responsable , cela est bien , mais vous n’en décrivez pas la façon de faire ni les matériaux qui la compose
    pour nombre de personnes la lasagne est un plat de pâtes !!!!
    il vous est nécessaire de développer et de décrire la procédure croquis à l’appuie ce mode de culture
    bonne continuation
    salutation
    philippe

    1. Bonjour Philippe,

      le rapprochement avec les Lasagnes que nous pouvons consommer et anecdotique… Mais cette analogie marque les esprit des gens ; il s’agit d’un excellent moyen mémo-technique. Vous ne l’avais peut-être pas trouvé ; voici les liens de ma recette du potager en lasagne :
      Comment réaliser un potager en lasagne ? Part 1/3
      Comment réaliser un potager en lasagne ? Part 2/3
      Comment réaliser un potager en lasagne ? Part 3/3

      Si vous suivez ce blog, vous pouvez trouver les articles utiles au moment d’intervenir sur vos cultures en relation avec la technique du potager en lasagne…

      Votre commentaire me permet de me rappeler de faire une description précise des différents ingrédients, ce que je n’ai pas fait encore. Nous pourrions les aborder lorsque que nous parlerons du cycle de l’azote et du carbone par exemple. Je vous en remercie !

      A bientôt !
      Franck

  2. Merci beaucoup pour votre partage d’expérience.
    Je pense que votre exemple et votre expérience va être profitable à beaucoup de monde dans cette société qui se délite.
    MB

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.