Circuit court Ruche qui dit Oui Est-Toulouse

Alimentation et Consommation durable : circuit court ?

Publié le Publié dans La Ruche qui dit Oui

Alimentation et Consommation durable : circuit court ?

« Ainsi, 71 % disent consommer des produits bons pour la santé, 70 % privilégient les produits régionaux ou issus de circuits courts, 67 % essaient de réduire la quantité de nourriture qu’ils jettent et 62 % passent plus de temps à cuisiner eux-mêmes. » selon une étude récente (septembre 2016) en provenance de l’AFP via La France Agricole.

Circuit court Ruche qui dit Oui Est-Toulouse
Distribution en circuit court de la Ruche qui dit Oui Est-Toulouse

Quelque soit les chiffres de cette enquète et son commenditaire, il est probable que nous ayons à modifier notre façon d’acheter et consommer car dans le secteur de l’alimentation comme d’en beaucoup d’autre le profit reste la quête permanente au détriment de la qualité alimentaire et parfois de la santé. Chacun pourra faire son jugement en fonction de son expérience et ce ces déceptions… Le recours aux différentes formes de circuits courts qui mettent en relation le consommateur et le producteur sont plutôt bénéfique pour la santé du consommateur. La tentation d’ajouter des agents de texte et des exhausteurs de goût par exemple est impossible. Ici on apprécie ou pas le produit pour son goût de terroir et l’homogénéisation de ce qui pourrait être comparé à une ligne de production est inconcevable. Je me souviens d’un producteur dire à une abeille : « Madame, comment voulez-vous que je vous regarde dans les yeux, si je ne suis pas certain de la qualité de mon produit ; je ne suis pas un serial killer ! »

En contre partie, la qualité a un prix. Quel prix ? Le prix d’un produit façonné par de petites mains, pour des volumes souvent très réduits qui ne permettent pas aux producteurs de vivre comme la majorité des consommateurs qui  consomment ses produits. Faire l’effort du prix pour réapprendre la juste valeur des choses, des contraintes et des aléas de production et pour compenser la pénibilité de la France Paysanne… Voici la vocation des circuits courts comme de la Ruche qui dit « Oui! ».

Bonne recette !

@FranckTerras

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *