Des prix bas mais à quel prix ?

Publié le Publié dans La Ruche qui dit Oui

Des prix bas mais à quel prix ?

Des prix bas mais à quel prix ? De nos jours plusieurs systèmes d’approvisionnement se côtoient. De laa grande distribution à la vente directe, que se cache-t-il derrière nos actes et choix de s’approvisionner ici ou là ?

Où sont les vrais prix bas ?
Où sont les vrais prix bas ?

« Grande distribution : des prix bas, mais à quel prix ? » voici le titre de cette émission radio de France Culture résumé par Sylvain Tronchet. Nous imaginons de nombreuses pratiques au sein de la grande distribution pour nous permettre d’acheter au meilleur prix. Des pratiques pas toujours soutenable pour les producteurs, les fabricants. Cela même qui nous fournissent du travail. Alors où va-t-on ? En quelques minutes de lecture, Sylvain Tronchet nous livre une analyse à travers différents témoignages :

  • « On peut être en train de signer un contrat et quelqu’un débarque pour le déchirer en disant « je ne suis pas d’accord avec l’accord obtenu… » Mélanie, négociatrice pour une PME du Sud de la France.
  • « Mais depuis plusieurs années, on assiste à une prolifération des pratiques illicites, pendant et hors les périodes de négociations. » Richard Panquiault, de l’ILEC, l’association des grandes marques, elle est symptomatique des méthodes du secteur.
  • « Pour ces négociations de 2017, si les industriels n’arrivent pas à augmenter les prix, la première variable d’ajustement sera l’emploi, et à mon avis ça peut être massif. » Richard Panquiault, de l’ILEC.
  • « Le consommateur est aussi un salarié, et quand il n’a plus de boulot, il ne peut plus s’acheter les biens qu’on lui propose à bas prix. Une spirale de guerre sur les prix s’est déjà mise en place, elle se traduit par une déflation, donc il y a moins de salaires, moins d’investissements, moins de perspectives pour tout le monde. C’est un cercle infernal difficile à combattre. » Véronique Nguyen, professeur à HEC, et spécialiste du low cost.

D’un autre côté, il existe différentes formules d’approvisionnement en circuit court. Attention, la grande distribution s’est également appropriée les salades et autres produits fabriqués localement et donc vous pouvez acheter en circuit court en grande distribution. Alors nous souhaitons vous présenter les circuits courts sociales et solidaires. Mais est-ce cela ressemble à ce reportage diffusée dans l’émission « Tout compte fait » sur France 2 ? Vous découvrirez 2 distributions de la Ruche qui dit Oui! à Nice puis Roubaix selon deux philosophies assez différentes. Dans les deux cas, la survie des producteurs reste au cœur du système. Le producteur fixe le prix de vente car il est le mieux placé pour connaître et estimer le « juste » prix : voici les bases du principe social et solidaire.


Le nouveau géant de la vente directe

A vous de faire votre choix en connaissance de cause !

A bientôt !

@FranckTerras

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *