Jardiner avec la Nature : Les Ateliers en Herbe

Avez-vous la main verte ?

Publié le Publié dans Jardinage Naturel

Avez-vous la main verte ?

Je voudrais vous parler de cette faculté que certains ont pour cultiver toutes sortes de végétaux. On dit avoir la « main verte ». Voici une faculté non négligeable dans les résultats obtenus, je sais de quoi je parle… Puisque je ne l’avais pas ! Mon propos n’est pas fondé sur les conclusions d’études scientifiques mais simplement sur mon ressentiment appuyé par une expérience personnelle et de nombreuses lectures.

La main verte existe-t-elle ? Qu’est ce que la main verte ? Comment l’obtenir ?

Utiliser les forces de la Nature au jardin : Les Ateliers en Herbe
Utiliser les forces de la Nature au jardin : Les Ateliers en Herbe

Mon expérience personnelle me fait dire qu’il s’agit d’une faculté particulière à ressentir la nature qui permet d’optimiser sa pratique du jardinage. Nous ne sommes pas tous égaux et certains ont cette intuition qui fait plus facilement écho en eux ; on constate alors que tout ce qu’il plante, pousse de façon remarquable. Comment est-ce possible ?

A partir ce ce questionnement, j’ai accompli un cheminement personnel que je souhaite à tous les jardiniers. Si certains ont d’ores et déjà la main verte, vous pourrez peut-être en comprendre les tenants et les aboutissements.

Comment avoir la main verte ?

Avoir la main verte dépend de notre état personnel lorsque nous jardinons. Cet état émotionnel, psychologique guide nos actes. Ces actes ou intentions sont plus au moins profitables pour les plantes dont nous nous occupons. Quand l’interaction entre l’homme et la plante est optimale : le jardinier à la main verte. Lorsqu’elle est destructrice, le végétal ne produit pas les effets escomptés : floraison, production, développement…

Jardiner heureux, serein et sans complexe…

Nous vivons dans une société hyper-stressante. Certains d’entre-nous sont des vecteurs plus ou moins important de ces tensions. On dit généralement que certains individus communiquent leur stress à d’autre personne par exemple. J’en ai conclu que nous pouvions communiquer notre stress aux plantes. Ou tout au moins qu’en en raison du stress, nous pouvions ne pas prendre les bonnes décisions, faire les bons choix. Cet état émotionnel se traduit par des influences néfastes pour les plantes qui se concrétise par des actes inappropriés. Certaines personnes qui ont la capacité à lâcher prise, à prendre du recul, à déconnecter ou faire le vide ont en réalité une capacité supérieure à jardiner. C’est plus facile à dire qu’à faire lorsque l’on est préoccupé… Il faut donc apprendre à laisser ses tensions aux vestiaires.

S’accommoder du rythme de la nature…

Les Forces cosmiques et le Jardin : Les Ateliers en Herbe
Les Forces cosmiques et le Jardin : Les Ateliers en Herbe

Nous vivons dans une société hyper-active. Ma méthode a été de rompre avec le quotidien et pour ce faire j’ai

commencé par casser mon rythme personnel. J’ai adopté le rythme cosmique décrit dans par la Mouvement de l’Agriculture Biodynamique. J’ai commencé à jardiner non pas uniquement avec la lune mais avec toutes les forces énergétiques cosmiques : le rythme quotidien de la terre avec l’alternance jour/nuit, le rythme mensuel lunaire, le rythme annuel du soleil… Ainsi nous pouvons développer une complicité avec des énergies positives parce que nous sommes ancrés dans l’univers. Ce positionnement permet de rompre totalement avec le rythme effréné dans lequel nous baignons et de limiter l’emprise du stress quotidien.

Parallèlement, je me suis intéressé aux forces énergétiques de la médecine traditionnelle chinoise. On retrouve dans la philosophie taoïste : le yin et le yang. Le yang étant l’énergie venue du ciel et le yin l’énergie de la terre. Le calendrier lunaire utilisé pour les semis est directement issu de cette philosophie ancestrale chinoise. Ce cheminement intellectuel m’a permis du reste de retrouver une certaine harmonie qui tend vers un bien-être général. Ces mêmes énergies ont une influence sur tout le vivant.

Plus généralement, en observant la nature, vous pouvez basculer d’une intention néfaste à une intention positive. La Nature est si étonnante qu’elle est capable de vous vider l’esprit et balayer le stress pour peu que vous puissiez retrouver le chemin pour l’observer. Les phénomènes naturels sont si complexes, si extraordinaires qu’ils sont capables de vous redonner espoir quand les techniques culturales ne peuvent plus rien pour vous. Dans tous les cas, la Nature participe à la démonstration que la science à des limites finies et qu’elle n’est donc pas la panacée. Ensuite vous pourrez commencer à la regarder autrement et la comprendre… La Nature ne pourra jamais être au service de l’homme. C’est à l’homme à se mettre au service de la nature pour en tirer le meilleur.

Voici les principales réflexions que j’ai opérées simultanément : remise en question personnelle et l’observation des

forces énergétiques de la Nature. L’une est le complémentaire de l’autre. Selon le mouvement biodynamique, la main verte est définie comme un lien intime avec la plante selon l’intérêt qu’on lui porte et la perception que l’on en a…

En cela, il n’y a rien hasardeux mais plutôt une faculté particulière que chaque individu peut développer. Se laisser guider par ses instincts authentiques qui ne contrediront rarement les intérêts du végétal à moins de faire une erreur d’interprétation possible au début de cette remise en question.

Au final, les végétaux de mon jardin n’ont plus besoin de mobiliser des forces pour compenser un acte mal adapté. Au final, tout pousse correctement. Mon propos est volontairement mesuré car il existera toujours des éléments qui nous échapperons comme la météo et le terroir. N’hésitez pas à me faire part de votre expérience. J’espère que ces lignes vous aideront au jardin : potager ou ornemental.

Franck Terras

2 réflexions au sujet de « Avez-vous la main verte ? »

  1. Bonjour,
    Je suis arrivée sur votre site parce que j’étais à la recherche de la recette de la lessive à la cendre. J’ai testé, c’est super.
    Aujourd’hui je retourne sur le site et je découvre la page sur la main verte. L’analyse est intéressante mais il y a une coquille sur le Yin et le Yang. J’ai suivi des cours de massage chinois pendant 3 ans et je lis tout ce qui a trait à la médecine chinoise. Le Yin, c’est ce qui est lourd, sombre : la Terre. Le Yang, c’est ce qui est léger, lumineux : le Ciel.

    1. Bonjour Martine et merci pour vos remarques…

      Concernant le sujet qui concerne votre post, vous avez complètement raison. Le Yin est rattaché à la terre, le bas, le froid et le Yan est rattaché au ciel, au haut et au chaud. Je rectifie mon article les prochains lecteurs.

      Si votre expérience vous le permet, pouvez-vous nous en dire plus sur les interactions du Yin et du Yang en jardinage ?

      Merci Martine et à bientôt !
      Franck des ateliers en Herbe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *