Rutabaga et rusticité...

Le rutabaga

Publié le Publié dans La Ruche qui dit Oui, Recettes culinaires

Le rutabaga.

Parce qu’il faut de tout pour faire le monde des légumes racine, on vas vous parler du rutabaga. Pourquoi ce choix ? Je ne sais pas vraiment mais tous les goûts sont dans la nature. Voici un légume que je n’ai jamais consommé de mon plein gré. Ma mère m’a transmis son mépris. Je me souviens que mon grand-père parlait volontiers de cet aliment de la guerre…

Rutabaga et rusticité...
Photos et stylisme © E. Fénot / D. Brunet – 180°C

« Pas de quoi devenir gaga devant un rutabaga. Ça, c’est sûr, mais avec un peu d’astuce et après avoir chassé cette idée reçue de votre esprit, vous pourrez quand même en tirer quelque chose… La pâtée pour les cochons par exemple. » On le nomme également navet fourrager. Même sous la plume de Stépan Lagorce de la Revue 180°C pour le magazine OUI ! – Le Mag, le rutabaga n’est pas très attrayant. Voici 3 propositions de recette :

Pourquoi me suis-je dans cette impasse gustative ? Je recherche, je tourne, je vire et je tombe… Je tombe sur cette info. Le rutabaga serait bénéfique contre l’hypertension artérielle et l’insuffisance cardiaque peut-on lire sur Wikipédia.  Il s’agit bien là de mes deux préoccupations connues à ce jour. Voici mon nouvel intérêt pour ce légume.

Qu’en est-il pour vous ? J’ai trouvé ! En Finlande, cette racine intègre un plat typique de Noël, le Lanttulaatikko. Voici que vous ne serez pas démunis et bien informés si notre maraîcher bio vous en glissait quelques racines dans votre panier de Noël. Il parait que le rutagaba est très tendance dans les repas mondains.

Bonne appétit !

@FranckTerras

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *