Recettes Plantes & Cie

Préparer votre onguent de consoude : un cicatrisant très efficaces…

Baume racine de consoude : les Ateliers en Herbe

Préparer votre onguent de consoude : un cicatrisant très efficaces…

La grande consoude, Symphytum officinale, est une belle plante vivace de 40 à 150 cm commune aux bords des ruisseaux, des fossés, des prairies marécageuses de tout l’Europe et l’Asie. Ses feuilles rêches peuvent atteindre plus de 1

m de long pour celles situées au pied de la plante. Ses fleurs violettes, blanches ou roses s’épanouissent en mai. Ses racines sont des rhizomes renflés noirâtres. Nous pouvons la cultiver dans nos jardins mais il faut bien choisir son

Baume de consoude : Les Ateliers en Herbe
Baume de consoude : Les Ateliers en Herbe

emplacement car vous ne pourrez plus l’en déloger.

La consoude qui ressoude…

Elle favorise la venue et la croissance de tissus nouveaux grâce à l’allantoïne contenue dans la racine. L’onguent que l’on prépare soigne les maladies de la peau dans le cas de cicatrisation lente comme les plaies et ulcères cutanés, de brûlures, crevasses, acné, furoncle psoriasis et chaque fois qu’il faut stimuler la guérison de tissus contusionnés ou lésés . Elle a également une action curative sur les contusions, les hématomes, les ecchymoses, les foulures et les entorses : elle est le remède des blessures sportives. Elle apaise également les douleurs rhumatismales.

La récolte de la racine de consoude…

Pour cet onguent, nous utiliserons la racine de la plante avec sa peau noire et sa chair blanche. L’idéal est de cueillir la plante en respectant les cycles lunaires : les jours « racine » et en lune descendante. Les anciens herboristes recommandaient la période entre Noël et 1er février.

Confection de l’onguent de consoude, matériel et ingrédients :

  • 1 pot en verre avec un couvercle pour la macération,
  • 1 filtre à café,
  • 1 pot pour récupérer le filtrat,

    Cire fondue pour baume consoude : les Ateliers en Herbe
    Cire fondue pour baume consoude : les Ateliers en Herbe
  • 1 entonnoir,
  • des pots teintés de préférence pour conserver la préparation,
  • 50 g de racines fraîches, lavées et séchées pendant 24 heures,
  • 250g d’huile végétale : tournesol ou olive (première pression à froid et bio),
  • 50 g de cire d’abeille,
  • Vitamine E ou teinture de benjoin.

Préparation :

1/ Stérilisez vos pots en verre et séchez-les (vous pouvez également utiliser de l’alcool de pharmacie),

2/ Faire macérer les racines coupées en rondelles en remuant à tout petit feu au bain-marie dans un récipient en verre,

3/ Laissez frémir l’eau du bain marie pendant 15 minutes en remuant constamment.

4/ Laisser macérer pendant 12 heures à couvert,

5/ Filtrez votre macérât à l’aide d’un filtre à café,

6/ Ajoutez la cire d’abeille à faire fondre au bain-marie pour obtenir un mélange plus consistant,

Bain-marie huile végétale consoude : les Ateliers en Herbe
Bain-marie huile végétale consoude : les Ateliers en Herbe

7/ Hors du feu, pour allonger la conservation, incorporer 2 gouttes de teinture de benjoin ou 5 gouttes de vitamines E afin d’éviter le rancissement.

8/ Versez dans des pots en verre et bien fermer. Cet onguent se conserve plusieurs mois à l’abri de la lumière dans un verre teinté.

Astuces…

Vous pouvez également renforcer l’effet de votre onguent par l’apport de 5 gouttes d’huile essentielle de votre choix pour une préparation de 250 g :

  • Lavande officinale : anti-inflammatoire, cicatrisant, régénérant cellulaire.
  • Géranium rosat : cicatrisant et anti-infectieux cellulaire.
  • Ciste : cicatrisant et anti-rides.
  • Tea-Tree : anti-infectieux polyvalent.
  • Ylang-ylang : Tonique et régénérant

Vous pouvez apprécier tous les bienfaits de votre onguent maison en usage externe uniquement. Jamais sur les plaies ouvertes mais sur le contour.

Bonne recette !

Sandrine

[amazon-carrousel height= »150″ width= »575″]60ded8f2-5382-45cc-8189-196100bf1c85[/amazon-carrousel]

2 réflexions au sujet de « Préparer votre onguent de consoude : un cicatrisant très efficaces… »

  1. j’aimerai faire l’onguent à la grande consoude , mais ,je ne vois pas à quel moment ,il faut ajouter l’huile végétale .
    merci de votre réponse
    CHristine

    1. Bonjour Christine,

      les racines de consoude infusent au bain-marie dans l’huile végétale. Cette technique permet de gagner du temps et évite l’oxydation des racines dans le cas d’un macérat classique, si elles venaient à surnager…

      Bonne Recette !
      Franck

Les commentaires sont fermés.