Recettes culinaires

Mon premier Légume de la saison : le Mouron Blanc

La stellaire, Stellaria Media, est communément appelée Mouron Blanc.

Certain la qualifierait de « mauvaise herbe » mais en réalité il n’en ai rien car elle comestible et propose un léger goût de noisette. Voici mon premier légume de la saison, il s’agit d’un légume ancien : La Stellaire ( Stelleria Media L.)

Suivant les régions, elle se nomme Mouron des oiseaux, Bec de moineau, Morgeline, Mouron d’hiver. La stellaire moyenne est une annuelle. Elle colonise nos potagers par ces tiges enchevêtrées qui supportent des petites feuilles d’un vert très lumineux. Pour la reconnaître, il faut observer ses minuscules fleurs blanches. Vous ne pouvez pas le confondre avec le mouron rouge qui a des fleurs rouges. Ces fleurs blanches comportent 5 pétales fendus jusqu’à leur base sur un pétiole long. Elle présente au milieu de sa tige une ligne de poils visible à l’œil très caractéristique de la famille Caryphollacées. Elle crée un couvre-sol volumineux et dense, elle colonise nos jardins parce que le sol en est riche. Elle fleurie très tôt et même en hiver sous la neige. On consomme les feuilles et les fleurs. La tige et son suc sont réservés pour un usage médicinal.

Comme toutes les plantes sauvages, elle est une source remarquable de nutriment. La stellaire propose un apport en vitamine C et des vitamines du groupe B quand les autres les légumes frais sont rares. Elle contient du magnésium, du silicium, du potassium, du cuivre et du fer. D’ailleurs elle est trois fois plus riche en fer que les épinards, merci M. Popeye. Elle permet d’adoucir les potages de feuille acide. La Stellaire n’est ps amer.

La Stellaire moyenne, plante de santé…

Elle contient également des saponines qui protègent les muqueuses de l’organisme et facilitent l’élimination des sécrétions… Elle est expectorante. L’abbé Kneipp utilisait la Stellaire contre les maladies des voies respiratoires : bronchites. Elle est émolliente. Elle défend les muqueuses de l’estomac et soulage la sensation de douleur qui accompagne les gastrites. Le mouron blanc est un laxatif très léger. Pour ces usages, vous pouvez la consommer en infusion, crue ou cuite.

En usage externe, les feuilles broyées ou le suc sont utiles contre les furoncles et les dermites infectieuses. Les feuilles hachées appliquées sur une plaie diminue l’inflammation de la peau. C’est un plante tonifiante pour les tissus en raison de la présence importante de vitamines.

Pour la médecine traditionnelle chinoise, Fan Lu s’utilise en infusion de fleurs et feuilles séchées à raison de 35 à 70 g/jour pour vivifier le sang, favoriser les montées de lait et faciliter les accouchements.

Sa saveur est piquante amère, sa nature froide pour les adeptes de méridiens énergétiques. Personnellement je la classerai plutôt comme un légume hyper-Ying.

La récolte de la stellaire ou mouron blanc…

Pour la récolte des tiges qui sont bien enchevêtrées, vous tirez dessus mais vous risquez de déraciner la plante et l’opportunité de récolte échelonnée en est terminée. On a l’impression que les tiges sont élastiques. La plante se marcotte spontanément pour conquérir de nouveaux espaces. A la faucille ou aux ciseaux, vous pourrez profiter d’une récolte permanente. Avec les ongles, vous découpez les sommités fleuries. Cette technique évitera un tri fastidieux.

La stellaire et la cuisine de ce légume ancien…

Recette de velouté de Stellaire.

  • Récoltez le mouron blanc,
  • Éliminez les tiges trop filandreuses pour obtenir 300g de feuilles et jeunes pousses,
  • Cuisez les pommes de terre dans l’eau salée,
  • Après la cuisson, ajoutez la stellaire.
  • Mixez l’ensemble avec 3 gousses d’ail et 15 cl d’huile d’olive,
  • Ajoutez la moitié du jus d’un citron, le sel, le poivre,
  • Diluez avec de l’eau selon votre souhait.

Pour remplacer le citron par des sauvageonnes acides comme le pissenlit, l’oseille sauvage, l’oxalis et de la chicorée.

Bon appétit !

Franck pour les Ateliers en Herbe

2 réflexions au sujet de « Mon premier Légume de la saison : le Mouron Blanc »

    1. Bonjour Claudine, merci pour cette question !

      La Stellaire ou Mouron Blanc est une plante indigène, sauvage qui trouve naturellement sa place dans les potagers ou sur les sols riches en matière organique. Elle a probablement été introduite dans mon potager par le fumier de vaches que j’utilise chaque année ou naturellement porté par le vent. Je n’ai jamais vu de vente de graines, ni de plants mais vous pouvez peut-être rechercher sur les sites de troc ou d’échange de graines. Vous pouvez tenter de retourner un bout de terre pour la faire apparaître. Vous pouvez essayer de la glaner ; nous sommes au moment opportun pour la dénicher et la reconnaître car elle est en fleur.

      Le Mouron Blanc est considéré comme une mauvaise herbe par le jardinier. Il est intéressant de mettre en évidence qu’il n’y a pas de mauvaise herbe mais simplement des herbes dont on ne connaît pas les vertus. Ou des herbes indésirables car elles poussent aux endroits qui ne nous conviennent pas.

      Bonne recherche !
      Franck pour les Ateliers en Herbe.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.