Pratiques abusives de la grande distribution

Manger mieux ! Manger Juste !

Publié le Publié dans La Ruche qui dit Oui

Manger Mieux ! Manger Juste !

Manger certes ! Mais quel prix ? Pour la majorité des consommateurs, le prix est souvent un critère primordial dans sa décision finale. Voyons à quel point ce positionnement génère des tensions entre producteurs et distributeurs.

 

Pratiques abusives de la grande distribution selon le Ministère de l'Economie
Manger Mieux ! Manger Juste !

 

Voici ce que l’on peut lire dans les colonnes du Monde Entreprise sous la plume de Cécile Prudhomme  : « En 2015, à la suite de négociations très tendues, Intermarché et Système U avaient été assignés en justice par Bercy pour pratiques abusives. Les dossiers sont toujours en cours d’instruction. Système U s’est récemment pourvu en cassation pour tenter d’annuler une autre décision prononcée en 2006 et confirmée le 29 juin par la cour d’appel de Paris, qui enjoint à l’enseigne de rembourser près de 77 millions d’euros à quatre fournisseurs (Nestlé, Danone, Yoplait et Lavazza).

Quant à Carrefour, la cour d’appel a confirmé en 2015 le jugement d’une affaire datant de 2008 dans lequel l’enseigne devait rembourser seize de ses fournisseurs pour un total de 16,1 millions d’euros (avec 2 millions d’euros d’amende à la clé). Là aussi, le pourvoi est en cours.

Enfin, l’amende de 61 millions d’euros infligée à Leclerc en juillet 2015 pour avoir perçu sous la contrainte des ristournes auprès de ses fournisseurs n’a toujours pas été versée, l’enseigne s’étant elle aussi pourvue en cassation. »

Malheureusement on apprend aussi que ces sanctions ont penne à arriver au bout afin de rétablir un semblant d’équité. Ces grandes enseignes sont au bout de la chaîne de distribution. Par analogie à la chaîne alimentaire, on peut imaginer les répercussions de ces pratiques abusives sur le potentiel à exister de tous les acteurs en amont (fournisseurs et potentiellement salariés).

Des opérations de boycott ne seraient pas mal venues dans certaines situations… Sinon rapprochez-vous des circuits courts qui garantissent une rémunération équitable aux producteurs en contre partie d’un prix identique ou légèrement plus élevé pour un produit de facture incomparable.

Dans ces conditions, la solution ne serait-il pas d’adapter des choix de consommation éthique et durable ? Manger mieux ! Manger Juste !

@FranckTerras

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *