Recettes Plantes & Cie

L’été est Là… Et les Soucis Aussi !

Recette de macérat aux fleurs de soucis - Les Ateliers en Herbe

Recette d’un onguent aux pétales de souci.

Pour résoudre, les problèmes de coup de soleil, vous pouvez fabriquer un onguent en faisant macérer des pétales de souci dans un récipient fermé rempli d’huile d’olive ou de tournesol.

Ingrédients pour la réalisation d’un onguent aux pétales de souci :

  • Pétales de souci (calendula) séchés de façon à remplir un bocal,
  • Huile d’olive ou de tournesol (première pression à froid bio) selon votre choix.

Recettes pour la confection d’un onguent aux pétales de souci :

  • Séchez les pétales à l’air libre sur du papier absorbant dans un lieu aéré et à l’abri du soleil.
  • Mettez les pétales de souci séchés dans un bocal « type parfait avec son caoutchouc » et les recouvrir largement avec une bonne huile d’olive ou de tournesol
  • Emballez le bocal avec du papier kraft ou papier aluminium et laisser au soleil pendant 5 à 8 semaines et en remuant le flacon de temps en temps.
  • Filtrez avec un filtre à café et transférez l’huile de calendula dans un flacon teinté.
  • Conservez votre préparation au frais et à l’abri de la lumière.
  • Pour allonger la conservation incorporer 5 gouttes/litre de teinture de benjoin ou d’extrait de pépin de pamplemousse (ne pas s’exposer au soleil car cet extrait est photosensibilisant) ou de vitamine E (magasins bio ou herboristerie).

Comment j’utilise mon onguent aux pétales de souci ?

Par voie externe, contre les plaies et blessures lentes à cicatriser, sur des brûlures superficielles comme des brûlures du premier degré ou des coups de soleil. Attention ne pas appliquer sur une plaie ouverte (saignante). Je me fais plusieurs applications par jour.

Pour aller plus loin dans la découverte du souci :

Le souci officinal (Calendula officinalis), est une plante herbacée annuelle, à fleurs jaunes ou jaune orangé, dont la floraison commence aux premiers jours du printemps et peut durer presque toute l’année. Très commun dans les régions méditerranéennes, le souci y croît dans la plupart des jardins et des friches sans avoir besoin d’y être semé, le vent faisant office de jardinier. Ses feuilles ont un parfum d’agrume et ses fleurs sont comestibles; on les utilise surtout pour agrémenter les salades. De culture facile le souci est sans souci… Cultivée par les romains comme plante ornementale, elle est présente dans les jardins depuis le Moyen-âge et utilisée pour ses vertus cicatrisantes. Les fleurs de Souci font merveille pour les soins de peau. Le souci est une plante tinctoriale, d’utilisation domestique. Il fournit une couleur jaune crème, obtenue par une décoction de ses fleurs. Le souci fournit aussi une source de colorant alimentaire non toxique, notamment utilisée pour foncer les beurres.

La Calendula officinalis a des propriétés anti-inflammatoires, anti-œdémateuses, antioxydantes, anti-virales, anti-tumorales et immunomodulatrices. La plante entière peut être consommée comme légume-feuille.

2 réflexions au sujet de « L’été est Là… Et les Soucis Aussi ! »

  1. Bonjour à tous. Thème qui me tient singulièrement à coeur de part mon éducation. Le côté scripturaure me plait également. Bravo pour votre site web et excellente continuation. Anne.

Les commentaires sont fermés.