Potager en Lasagne

Comment réaliser un potager en lasagne suite ? Partie 2/3

Conception du Potager en Lasagne : Les Ateliers en Herbe

Comment réaliser un potager en lasagne suite ? Part. 2/3

Dans l’article précédent, nous avons abordé la philosophie du potager en lasagne. Aujourd’hui, nous allons détailler la recette des lasagnes.

Assemblage de la lasagne…

Assemblage de la butte de la Lasagne : Les Ateliers en Herbe
Assemblage de la butte de la Lasagne : Les Ateliers en Herbe

La composition de la lasagne est simple : une couche de déchet brun : le carton en deux épaisseurs minimum pour empêcher la prolifération des herbes indésirables. Le carton doit déborder du monticule formé par la lasagne. Puis une couche de déchet vert : tonte de gazon ou de mauvaises herbes sur 10 à 15 cm, une couche de déchet brun : feuilles mortes 15 cm, copeaux de bois sur 10 cm, fumier de vache sur 5 cm, paille ou foin dur 10cm. Puis une seconde couche de tonte de gazon sur 15 cm. Pour terminer une couche de compost, de terreau ou de terre mélangée à du compost de 10 à 15 cm dans laquelle vous sèmerez ou repiquerez vos fruits et légumes. Humidifiez la lasagne couche après couche pour garantir une fermentation et une décomposition homogène.Les autres ingrédients comme la cendre de bois, le mare de café sont secondaires bien qu’ils participent à l’équilibre du substrat.

Le BRF, c’est mieux…

Le bois, bois raméal fragmenté (ou BRF) doivent provenir d’essences locales (pas de résineux), et de bois

non traité. L’idée révolutionnaire de la lasagne réside dans le fait de recycler les déchets, les siens ou ceux des autres. Vous pourrez aisément en fabriquer à partir de brindilles, broussailles et bois fin en y passant la tondeuse si elle comporte un carter métallique. Ces ingrédients pourront être gratuits si vous frappez aux bonnes portes au bon moment. Tout est question d’anticipation. On en trouve au bord des routes abandonnés par les services d’entretien.

Choisir les variétés potagères…

Vous trouverez des astuces pour faire vos semis ou choisir vos plants sur le blog. N’hésitez pas à choisir des variétés potagères originales dans la gamme de variété ancienne, locale, ou « amateur » pour leur forme, leur couleur ou leur goût. Des tomates noires, jaunes, vertes, des concombres et des courgettes rondes, une courge spaghetti pour les enfants, quelques salades, quelques radis, une ou deux pommes de terre bio qui germent dans le garde-manger… Sélectionnez des variétés précoces pour en profiter largement. Sinon procurez-vous des plants issus de l’agriculture biologique sur les marchés pour conservez les mêmes exigences…Repiquez des fraisiers pour les enfants !

 Quand semer ?

Semis au chaud avant la lasagne : Les Ateliers en Herbe
Semis au chaud avant la lasagne : Les Ateliers en Herbe

Vous pourrez semer vos graines ou repiquer les plants légèrement en avance sur le calendrier car la

fermentation de la lasagne crée une couche chaude atteignant 50° environ durant les 3 jours suivant l’assemblage. Vous pourrez y semer ou repiquer vos jeunes plants dès que la température sera légèrement descendue autour de 30°. De plus la couche terminale de la lasagne est sombre, elle se réchauffera rapidement. Si vous décidez le la couvrir d’un vole de forçage vous pouvez semer en pépinière ou repiquer les jeunes plans et dès à présent. Attention les gelées sont à craindre encore jusqu’à la fin avril dans notre région.

Soyez innovant !

Vous pouvez donner à la lasagne une forme tout aussi innovante : en forme de banane, en demi-cercle. Elle peut complètement intégrer votre espace. Souvenez-vous, elle ne doit pas être trop grande et vous devez impérativement éviter de la piétiner.

Franck pour les Ateliers en Herbe.

[amazon-carrousel align= »center » height= »175″ width= »580″]c2178e65-94db-4f2d-ab85-60b3d9adf1e0[/amazon-carrousel]

6 réflexions au sujet de « Comment réaliser un potager en lasagne suite ? Partie 2/3 »

  1. Autres question… est il conseillé de paillé comme mme les légumes pour garder l’humidité comme je le faisais avt dans mon jardin
    Merci

    1. Anne-Marie,

      dans quelques jours, je mets en ligne le dernier volet du triptyque sur le potager en lasagne en même temps que la version papier dans le journal Human & Terre. La réponse est dans cet article mais je peux te confirmer qu’il est conseillé de pailler car la lasagne de part sa couleur sombre, sa forme et sa position hors-sol, s’assèche plus rapidement. Il faut même pailler davantage que pour une culture enterrée et je préconise le compostage de surface. Il s’agit de déposer au fil du temps et en permanence les déchets de la récolte journalière afin de maintenir à couvert la lasagne. Les micro-organismes se chargeront de la décomposition de la matière comme sur le tas de compost.

      Donc le paillage est une solution pour limiter l’évaporation mais je conseille d’installer un système d’arrosage dans la lasagne au moins la première année pour optimiser l’apport en humidité qui garantie la circulation des bactéries responsables de la décomposition et l’apport alimentaire des plantes.

      A bientôt !
      Franck des Ateliers en Herbe.

  2. Bonjour et bravo et merci pour vos articles tres interessant j’ai la possibilité d’avoir du fumier de cheval puis le mettre et en quelle quantité (hauteur)
    Merci beaucoup

    1. Anne-Marie,

      merci pour votre question ! S’il est frais, le fumier de cheval est très fort. J’ai lu dans plusieurs ouvrages qu’il brûlerait les racines des plantes. Dans la pratique, quel que soit le fumier que j’en ploie, je le laisse reposer durant un an avant de l’intégrer au potager car la première année, le tas de fumier sert de support de culture aux cucurbitacées. Il y a très longtemps que j’ai employé du fumier de cheval et je ne sais vous répondre précisément.

      A votre place s’il est déjà vieux de 6 mois, je l’emploierai. Il faut en mettre sur la dernière couche de façon à ce que les racines des plants soient recouvertes. Pour l’adoucir davantage, vous pouvez le mélanger à de la terre.

      N’hésitez pas à nous partager le choix que vous avez retenu et le résultat obtenu…

      A bientôt !
      Franck des Ateliers en Herbe

      1. Merci pour votre réponse je vais le faire avec le fumier de cheval car j’en ai et vous tiens au courant de résutat autres questions la tonte de gazon est seche …? Merci !!!!

        1. Anne-Marie,

          si votre tonte de gazon est sèche, je vous propose de l’humidité dans son ensemble avant de l’incorporer dans la lasagne afin de réveiller des bactéries responsables de sa décomposition. En la manipulant ainsi avec une fourche, vous allez emprisonner également de l’oxygène, la décomposition sera d’autant plus efficace… Vous nous tenez au courant du résultat !

          Merci et à bientôt.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.