Drive fermier de la Ruche qui dit Oui!

Agriculture futuriste d’aujourd’hui…

Publié le Publié dans La Ruche qui dit Oui
Drive fermier de la Ruche qui dit Oui!
Drive fermier de la Ruche qui dit Oui!

Agriculture futuriste d’aujourd’hui…

« Travailler la terre en bon père de famille » résumerait assez bien la vision de l’agriculture vivrière que je côtoie. Loin des fermes « usine », des exploitants agricoles et des cultures intensives ; je me suis rapproché des agriculteurs/paysans depuis plusieurs années dans le cadre de ma prospection pour notre communauté de la Ruche qui dit Oui! .

 

Dans la sphère agricole dans laquelle j’évolue : je ne vois pas réellement d’évolution dans le métier sauf peut-être un retour en arrière que je qualifierai de retour aux sources à la fois dans les valeurs et dans les pratiques. Usés et abusés par la « machine agronomique », ces agriculteurs en transition se retournent vers l’évidence des actes et de la Vie…

Voici probablement l’agriculture de demain vu par les Echos. Enfin ce n’est pas si loin puisque la plate-forme de la Ruche qui dit Oui! est bien réelle et je me souviens également avoir participé par le biais du financement participatif à l’aventure toulousaine de Naïo Technologies – ce robots au service des maraîchers. Les Echos nous propose la version futuriste de l’Agriculture d’aujourd’hui. Si vous n’êtes pas au cœur des évolutions du secteur, on a du mal à croire ce que nous décrit Nicolas Rauline du quotidien de certains agriculteurs : » Plates-formes de mutualisation des connaissances, capteurs pour aider les agriculteurs à travailler leurs sols, robots, drones, cultures en ville… La technologie bouleverse le secteur agricole. La première génération d’« agtech » défend les valeurs d’une agriculture durable et écologique, mais l’heure des choix stratégiques pourrait arriver. » Tant mieux pour sur ce dernier point. Lisez l’article complet.  Dans les faits, nous assistons à des demandes importantes et jamais observées de conversion en Agriculture Biologique par exemple.

Comme le précise Nicolas Rauline : « En France, contrairement aux idées reçues, les agriculteurs sont parmi les catégories socioprofessionnelles les plus équipées en matière de technologie : 90 % d’entre eux ont accès à Internet et 31 % utiliseraient leur smartphone ou une tablette dans leur activité quotidienne. » Je retrouve dans ces propos nos petits producteurs/paysans de la Ruche qui dit Oui! qui utilisent internet plusieurs fois par semaine pour vous proposer leurs productions. Voici la preuve que la technologie est également au service de l’agriculture vivrière.

Alors ! A quand la livraison de votre panier de produit locaux par drone ?

A bientôt !

@FranckTerras

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *